La police de Montréal a lancé son opération vers 13H30 locales (18H30 GMT) après avoir reçu un appel d'urgence. Cet appel était en fait un canular. Il aurait également été question d'une demande de rançon, ce qui a amené les policiers à prendre la menace très au sérieux.

Des images diffusées par les chaînes locales montraient un groupe de plusieurs dizaines de personnes réfugiées sur le toit de l'édifice abritant le siège d'Ubisoft et plusieurs autres entreprises, une télé évoquant une "possible prise d'otages".

Un employé d'Ubisoft contacté par Radio-Canada a raconté qu'environ 50 personnes s'étaient barricadées sur le toit et qu'elles gardaient le moral, malgré le froid.

La police de Montréal, qui a déployé son Groupe tactique d'intervention, avait rapidement bouclé le secteur dans l'arrondissement du Plateau Mont-Royal et demandé à la population "d'éviter le secteur".

Environ 4.000 employés travaillent en temps normal au studio d'Ubisoft à Montréal, mais une grande partie est actuellement en télétravail en raison de la pandémie.