La sénatrice Elizabeth Warren va "réévaluer" sa candidature à l'investiture démocrate pour la présidentielle après ses mauvais résultats lors du "Super Tuesday", ont indiqué mercredi plusieurs médias américains, citant son enrourage. 

"Nous sommes clairement déçus et nous allons rapidement annoncer qu'Elizabeth va parler à l'équipe pour réévaluer la marche à suivre", a annoncé le directeur de campagne de Mme Warren, Roger Lau, dans un courriel interne obtenu par la chaîne NBC.

"Elle va maintenant prendre le temps de penser à la bonne manière de poursuivre ce combat", poursuit le courriel.

La chaîne CBS a confirmé l'information, citant un collaborateur de la candidate.

La sénatrice progressiste, dont le programme est proche de celui de Bernie Sanders, a essuyé une cruelle défaite mardi soir lors de la grande soirée électorale où 14 Etats votaient, terminant seulement troisième dans son fief du Massachusetts.

Seule femme pouvant encore peser dans la course à l'investiture démocrate avant mardi, elle semble désormais avoir perdu toute chance de devenir la première présidente des Etats-Unis.

Si elle se retire, la question sera de savoir quel candidat elle décide de soutenir.

Autre grand battu de la soirée du Super Tuesday, le milliardaire Michael Bloomberg a annoncé mercredi son retrait de la course et son soutien à Joe Biden.

L'ancien vice-président de Barack Obama a effectué un spectaculaire retour en force mardi en remportant neuf Etats dans la course pour affronter Donald Trump en novembre, laissant augurer d'un duel avec son rival, Bernie Sanders.

Le sénateur indépendant et "socialiste autoproclamé" qui était jusqu'ici le grand favori, s'est imposé dans quatre Etats, notamment en Californie, le plus gros de tous, selon les projections des médias américains.