La poste américaine, l'USPS, a lancé un site web pour informer sur le vote par correspondance, destiné à être largement utilisé pour l'élection présidentielle des Etats-Unis du 3 novembre prochain en cette période de crise sanitaire mais attaqué par le président Donald Trump, qui dit craindre des risques de fraude. "Les Américains peuvent compter sur nous pour assumer notre rôle dans le processus électoral", clame le site internet. "Nous avons des procédures robustes et éprouvées pour gérer correctement et à temps les bulletins électoraux."

Le site s'adresse aux électeurs résidant aux Etats-Unis et à l'étranger ainsi qu'aux fonctionnaires électoraux. La poste signale également qu'une commission multipartite surveillera activement le rôle de l'entreprise dans le vote par correspondance.

Les préoccupations sur la possibilité de l'USPS de tenir son rôle dans l'élection présidentielle de novembre, alors qu'elle opère des économies, étaient discutées samedi à la Chambre des représentants, dominée par les démocrates. Les députés se penchent sur une loi interdisant à la poste américaine de modifier sa manière de travailler et ses services. Il est également question d'injecter 25 milliards de dollars dans l'entreprise.

Le projet de loi devra encore être approuvé par le Sénat, dominé lui par les républicains, et devra être signé par le président Donald Trump. Ce dernier a remis en question plusieurs fois le vote par correspondance, estimant qu'il est plus propice aux fraudes.