Amérique

Qui pourra empêcher la réalisation du scénario “four more years” (quatre ans de plus) de Donald Trump ? Traumatisés par la victoire de ce milliardaire à la présidentielle de 2017, et épouvantés à l’idée de son éventuelle réélection, les Démocrates se bousculent au portillon  pour lui faire concurrence: au total, vingt candidats à la primaire se sont affrontés mardi et mercredi soir lors de deux débats organisés par la chaîne CNN. Mais force est de constater que le parti peine à arrêter une stratégie pour mettre fin à l’ère politique, chaotique, de M.Trump. Ou même à s’y adapter. Déchirés entre le camp “modéré” – mené par l’ancien vice-président Joe Biden, favori de la course – et celui “socialiste” – incarné par Bernie Sanders –, les Démocrates se sont écharpés sur des thèmes et une rhétorique de campagne imposés par le président républicain. De quoi donner l’image d’un parti repoussé dans ses retranchements, qui se cherche une identité dans le nouveau jeu politique américain.