Le spot d'une minute fait partie d'une campagne plus large incluant l'Arizona et la Floride, des Etats remportés par le président Trump en 2016, mais où le soutien au milliardaire républicain est aujourd'hui en déclin en raison des frustrations provoquées par sa gestion de la pandémie de coronavirus.

Une moyenne de sondages donne MM. Biden et Trump à égalité au Texas, qui n'a pas voté pour un candidat démocrate à la Maison Blanche depuis 1976 et sur lequel les républicains comptent dans leurs efforts pour l'emporter le 3 novembre.

© AFP

Un récent sondage du Dallas Morning News, donnant à M. Biden cinq points d'avance sur son rival, indiquait que pas moins de 9% des républicains voteraient pour l'ancien vice-président de Barack Obama si l'élection se tenait aujourd'hui.

"La hausse du nombre de cas (de coronavirus) provoque peur et appréhension", dit M. Biden dans le spot, alors que les infections se multiplient dans l'Etat. "Si vous êtes malade, si vous êtes en difficulté... Je ne vous abandonnerai pas", ajoute-t-il sur fond d'images de secouristes masqués, de parents et d'enfants ainsi que de personnes communiquant avec leurs proches à travers une vitre. "Nous lutterons contre cela ensemble, et ensemble nous en sortirons plus forts qu'avant".

© AFP

Sans mentionner le président, le spot vise clairement à condamner sa gestion de la crise.

Dans un discours mardi, M. Biden a directement visé le milliardaire, fustigeant "l'échec de sa réponse" à la pandémie et affirmant qu'il devrait écouter ses experts en santé publique.

"Faites votre travail, monsieur le président, parce que si nous ne pouvons pas gérer la crise sanitaire, nous ne pouvons pas gérer la crise économique", a-t-il lancé.

© AFP

M. Biden devance M. Trump de neuf points de pourcentage dans la moyenne des sondages nationaux effectuée par le site spécialisé RealClearPolitics.

Il est aussi en tête dans au moins cinq des Etats-clés qui pourraient décider de l'élection: Arizona, Floride, Caroline du Nord, Pennsylvanie et Wisconsin.