La course est très serrée entre les favoris de la primaire démocrate dans l'Iowa, le premier Etat américain appelé à les départager lundi, l'ancien vice-président Joe Biden et le sénateur Bernie Sanders étant dans un mouchoir de poche, selon un nouveau sondage publié mercredi.

Plusieurs études ont montré ce mois-ci que les deux hommes, ainsi que l'ancien maire Pete Buttigieg et la sénatrice Elizabeth Warren, se situaient en tête des intentions de vote, tout en restant au coude-à-coude.

© AFP

Signe que la course est très ouverte: quelque 45% des électeurs de cet Etat rural se disent prêts à changer d'idée le jour même du vote, selon la dernière étude de l'institut de Monmouth University, réalisée par téléphone auprès de 544 personnes.

Selon la moyenne des sondages compilés par RealClearPolitics, Bernie Sanders a dominé cette semaine dans cet Etat du Midwest, le premier à voter pour désigner l'adversaire de Donald Trump lors de la présidentielle de novembre.

L'étude de la Monmouth University --l'une des dernières avant le jour J-- place elle Joe Biden à 23%, suivi de très près par M. Sanders, à 21%.

Elizabeth Warren, qui mise comme le sénateur du Vermont sur un programme progressiste, est troisième avec 16% -- un point seulement devant le centriste Pete Buttigieg.

La pragmatique Amy Klobuchar, qui a récemment reçu le soutien du New York Times est à 10%.

Les résultats enregistrés par chaque candidat dans l'Iowa donneront le ton du reste des primaires -- un mauvais score n'étant jamais bon signe pour la suite.

Au niveau national, Joe Biden est devant Bernie Sanders, suivi de Mme Warren. Le milliardaire Michael Bloomberg, quatrième, ne concourt pas dans l'Iowa, étant entré tard dans la course.

Les habitants de cet Etat voteront lundi lors de caucus, assemblées d'électeurs qui débattront publiquement avant de désigner leur candidat de prédilection, en se déplaçant physiquement dans une salle. Un système qui rend toute prédiction encore plus compliquée qu'à l'accoutumée, selon le directeur de l'institut de Monmouth University, Patrick Murray.

"Ce qu'il faut retenir de ce sondage comme de n'importe lequel dans l'Iowa, c'est que tout est possible lundi", a-t-il dit.