Le président américain Joe Biden et son épouse Jill ont entamé ce mercredi une tournée européenne. Lors de leur première étape sur le vieux continent, le couple présidentiel rencontrait Boris Johnson, le Premier ministre britannique, avant le début du sommet du G7. 

Lors de cette première réunion, un détail a attiré l'attention de tous les observateurs étrangers: la tenue de la Première Dame. Jill Biden portait en effet une veste noire, sur le dos de laquelle était inscrit le message "Love". Un choix vestimentaire qui pourrait, selon certains, s'expliquer par la volonté des Etats-Unis de renouer une alliance solide avec le reste du monde.
"Je pense qu'il s'agit d'une conférence mondiale et que nous essayons d'apporter un sentiment d'unité dans le monde entier", a d'ailleurs déclaré Jill Biden en marge de la rencontre.

Un clin d'oeil à Melania?

La tenue a immédiatement rappelé à certains celle portée par une autre Première Dame, Melania Trump, en 2018. Lors d'un déplacement dans un centre de détention pour jeunes migrants au Texas, l'épouse de Donald Trump portait un manteau avec les inscriptions "I really don't care, do u ?" (NDLR: Je m'en fiche totalement, et vous?). Un message qui avait suscité de vives critiques, notamment en regard de la stricte politique migratoire menée par l'ancien locataire de la Maison Blanche. Si l'épouse du président déchu s'était défendu d'un "choix vestimentaire malheureux", nombreux y avaient vu une véritable opération de communication. 

© AFP

Interrogée sur le sujet, Jill Biden n'a pas désiré faire de comparaison avec Melania Trump, mais a simplement affirmé que le couple Biden voulait "diffuser l'amour de l'Amérique".

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que la Maison Blanche semble vouloir communiquer via les tenues vestimentaires de l'épouse de Joe Biden. Lors du coup d'envoi de la campagne électorale du démocrate, la future Première Dame portait déjà cette veste aux inscriptions "Love". Plus tard, Jill Biden a également porté des bottes, flanquées du message "Vote", pour inciter les Américains à se rendre aux urnes.