"C'est avec le coeur lourd que j'annonce que mon merveilleux frère, Robert, est mort paisiblement cette nuit", déclare M. Trump dans ce communiqué publié par la Maison Blanche. "Il n'était pas seulement mon frère, il était mon meilleur ami", écrit le président. "Il me manquera beaucoup mais nous nous reverrons. Son souvenir vivra toujours dans mon coeur. Robert, je t'aime. Repose en paix". Robert Trump avait été admis dans un hôpital new-yorkais, et des médias américains avaient rapporté qu'il était gravement malade, sans qu'on dispose de précisions sur la nature de sa maladie. Le président avait rendu visite à son frère à l'hôpital vendredi pendant 45 minutes environ. Il avait seulement déclaré à la presse que son frère vivait "un moment difficile". Selon un ami de la famille qui a parlé au New York Times sous le couvert de l'anonymat, Robert a récemment souffert d'hémorragies cérébrales à la suite d'une chute et, ces dernières semaines, sa santé s'est détériorée au point qu'il ne pouvait plus parler au téléphone. 

Bien que beaucoup moins célèbre que son frère, Robert Trump, né en 1948, a longtemps été partie intégrante de l'empire immobilier familial et il était d'une loyauté absolue envers le président, bien que leur relation eut été faite de hauts et de bas. Il avait tenté en vain de faire interdire par la justice la publication d'un livre de sa nièce Mary Trump décrivant Donald Trump comme le produit d'une famille "toxique". Robert Trump estimait que ce livre à charge était "une honte" et avait obtenu un blocage temporaire de sa publication, mais un juge avait levé ce blocage en juillet. Donald Trump avait souvent qualifié son frère de "merveilleux", déclarant qu'ils avaient "une relation formidable depuis le premier jour". Ivanka Trump, fille et conseillère du président, a déclaré samedi sur Twitter: "Oncle Robert, nous t'aimons. Tu es dans nos coeurs et dans nos prières, toujours".