"36 hommes ont été testés positifs au Covid-19, dont 26 étaient des militaires et 10 des civils d'une société prestataire qui effectuait des travaux de maintenance programmés sur la base antarctique" de Bernardo O'Higgins Riquelme, indique le communiqué.

La contagion remonte à la récente visite à la base du navire de la marine chilienne "Sargento Aldea", qui a effectué des manœuvres de soutien logistique entre le 27 novembre et le 10 décembre.

Après avoir terminé sa mission et être arrivé au port de Talcahuano (sud) le 16 décembre, trois cas positifs ont été détectés sur un total de 208 membres d'équipage.

Jusque-là l'Antarctique était une des rares régions du monde où aucun cas de coronavirus n'avait été enregistré après la mise en place de restrictions et l'annulation des voyages touristiques.

Tous les personnels non indispensables avaient été évacués au début de la pandémie et il avait été décidé d'interdire tout contact entre les personnels de la quarantaine de bases militaires et scientifiques internationales installées sur place.