"Malgré les précautions prises afin d'éviter d'introduire le virus à domicile, mon épouse et moi sommes positifs au Covid-19", a annoncé dimanche M. Vizcarra sur Twitter. "Ma famille est à l'isolement. Ne baissons pas la garde".

Cette contagion a eu lieu la semaine durant laquelle l'ex-président a été interdit de fonctions politiques par le Congrès péruvien, pour s'être fait indûment administrer des doses du vaccin Sinopharm en octobre. Il ne pourra donc pas occuper le siège de député qu'il a remporté récemment.

Martin Vizcarra, 58 ans, est impliqué dans un scandale baptisé "Vacunagate". En février, il avait été révélé qu'un groupe de 470 personnes s'étaient fait vacciner secrètement contre le coronavirus avant le début officiel de la campagne d'immunisation. Ce scandale, qui a agité le pays pendant plusieurs jours, a conduit à la démission de la ministre de la Santé, Pilar Mazzetti, et celle des Affaires étrangères, Elizabeth Astete.