"J'ai fixé une date autour du 15 septembre, à compter de laquelle ils n'opérerons plus aux Etats-Unis", a déclaré à la presse le président américain.

"Il fermera le 15 septembre à moins que Microsoft ou une autre entreprise soit en mesure de l'acheter et de trouver un accord", a-t-il ajouté.

Dans un contexte de tensions politiques et commerciales avec la Chine, Washington accuse depuis des mois l'interface d'être utilisée par le renseignement chinois à des fins de surveillance. TikTok a toujours fermement nié tout partage de données avec Pékin.

Vendredi soir, le locataire de la Maison Blanche avait déclaré vouloir bannir l'application de partage de vidéos légères, et être opposé à son rachat par un groupe américain.

Mais dimanche, il a échangé avec Satya Nadella, le patron du groupe Microsoft, qui mène des négociations en vue de racheter la branche américaine de TikTok à sa maison-mère.

Après leur discussion, le patron du groupe informatique a confirmé poursuivre les négociations en vue d'un accord d'ici le 15 septembre au plus tard.

TikTok est très utilisé par les 15-25 ans et compte environ un milliard d'utilisateurs dans le monde. Il permet de créer, partager et visionner de courts clips généralement musicaux, décalés ou humoristiques.