Le président américain se décrit actuellement comme un "guerrier solitaire". 

A quelques mois des élections présidentielles, Donald Trump fait face à de vives critiques. Pointé du doigt pour sa gestion jugée inefficace de la crise du coronavirus et fustigé pour ses prises de position concernant le mouvement Black Lives Matter, le président américain a vu, ces derniers jours, une nouvelle affaire venir contrarier sa campagne électorale. Le New York Times a dévoilé, ce samedi 27 juin, que la Russie aurait versé des primes en Afghanistan pour faire tuer des soldats occidentaux. N'arrangeant pas les affaires du locataire de la Maison-Blanche, le média affirme que le président était bel et bien au courant de ces manœuvres. 
Suite à ces révélations, Donald Trump a estimé, sur Twitter, qu'il était victime de "Fake News". "L'affaire des primes russes n'est qu'une autre des nombreuses Fake News circulant pour causer des dégâts au parti républicain et à ma personne", a écrit le locataire de la Maison-Blanche.



Le président s'est également fendu d'un tweet, dans lequel il s'est décrit comme un "Lone warrior" ("guerrier solitaire"). Ce surnom que Donald Trump s'est attribué n'a pas manqué de faire réagir les internautes.



Certains ont ainsi pointé du doigt le fait que Donald Trump n'ait pas participé à la guerre du Vietnam pour des raisons médicales. "C'est vrai vous étiez seul chez vous, pendant que les autres se battaient", a répondu un internaute. D'autres encore ont ironisé sur le fait que le président n'était pas seul puisqu'il pouvait compter sur son fidèle allié, la Russie.