Amérique

Le président américain Donald Trump a affirmé lundi en savoir "beaucoup" sur l'explosion mystérieuse qui s'est produite jeudi sur une base militaire russe, assurant même que les Etats-Unis ont une arme similaire, une affirmation immédiatement démentie par un expert respecté.

"Les Etats-Unis en ont appris beaucoup sur l'explosion d'un missile défectueux en Russie", a tweeté le milliardaire républicain, mentionnant le missile "Skyfall". "Nous avons une technologie similaire, mais plus avancée".


"Voilà qui est bizarre. Nous n'avons pas de programme de missile de croisière à propulsion nucléaire", a répliqué, lui aussi sur Twitter, l'expert américain Joe Cirincione.

"Nous avons essayé d'en développer un, dans les années 1960, mais c'était trop délirant, trop infaisable, trop cruel même pour ces années de folie nucléaire de la Guerre froide", a ajouté M. Cirincione, président de la fondation Ploughshares Fund, qui milite pour une dénucléarisation globale.

Selon les experts américains, l'accident de la semaine dernière est vraisemblablement lié aux tests du missile de croisière à propulsion nucléaire que la Russie appelle le 9M730 "Bourevestnik", l'une des nouvelles armes "invincibles" vantées par le président Vladimir Poutine en début d'année.

L'Otan a donné à ce missile russe le nom de "SSC-X-9 Skyfall".

Quatre jours après l'explosion, qui a fait au moins cinq morts, les autorités russes ont reconnu lundi que l'accident était lié aux tests de "nouveaux armements", promettant de les mener "jusqu'au bout".

La base où s'est produit l'accident, ouverte en 1954 et spécialisée dans les essais de missiles de la flotte russe, notamment des missiles balistiques, est située près du village de Nionoska, dans le Grand Nord.