L'imam gantois Khalid Benhaddou n'a pas été autorisé à survoler les Etats-Unis. 

Coordinateur du réseau éducatif d'experts de l'islam et co-fondateur du centre d'expertise CIRRA, l'imam devait se rendre mercredi au Mexique, depuis Bruxelles. Au comptoir d'enregistrement à Zaventem, il a appris que son départ avait été refusé par les services de sécurité américains, explique-t-il à Belga. Khalid Benhaddou est le principal imam de la mosquée El Fath à Gand et président de la plateforme flamande des imams (Platform Vlaamse Imams). Il est un expert des questions sociales concernant la place de l'islam dans la société. Il a été salué à plusieurs reprises pour son travail et a reçu en 2017 le prix des droits humains tandis qu'il a reçu l'insigne d'honneur de la Communauté flamande en 2018. Le roi Philippe a par ailleurs manifesté plusieurs fois son intérêt pour le travail de l'imam sur la prévention de la radicalisation.

"J'avais réservé un vol vers le Mexique mais lorsque mon passeport a été contrôlé au comptoir d'enregistrement, j'ai appris que mon départ avait été refusé par la 'secret agency' des Etats-Unis, parce que je devais survoler le territoire américain. Les raisons ne m'ont pas été divulguées", raconte M. Benhaddou.

"C'est naturellement très frustrant et pas seulement parce que j'ai perdu mon argent, la compagnie aérienne n'étant pas en faute. Mais surtout parce que je m'engage justement dans la lutte contre l'extrémisme. Si des personnes engagées dans ce combat sont arrêtées et humiliées, c'est un très mauvais signal. Cela peut être une raison pour certains de ne plus faire confiance dans les institutions de la société", poursuit l'imam.

Khalid Benhaddou écrira à l'ambassade américaine à propos de l'incident. L'ambassadeur américain avait justement visité le CIRRA, le centre d'expertise de M. Benhaddou, il y a quelques semaines.

"Cette histoire me dépasse car j'entends que beaucoup d'autres personnes ont vécu la même chose", souligne l'imam. Il espère que le gouvernement soulèvera la question diplomatiquement avec les Etats-Unis.