Apple Bistro, situé à Placerville, à 65 km au nord de Sacramento, a reçu un avertissement lundi des autorités locales, qui font état de plus de 50 plaintes, a précisé à l'AFP la responsable de la communication du comté d'Eldorado.

Affiché sur la vitrine du restaurant, un message du propriétaire résume clairement sa position sur les gestes-barrières: "pas de conditionnement social, pas de masque qui prive d'oxygène, pas de propagateur de microbes en latex", dit le texte, avant d'ajouter: "Pas obligatoire ici. Il est possible que ça ne soit pas pour vous".

Les autorités ont envoyé des inspecteurs sanitaires sur place et indiqué qu'elles pourraient suspendre la licence du restaurant si les employés ne se mettaient pas à porter un masque.

Contacté par l'AFP, le restaurant n'a pas souhaité faire de commentaire.

Des internautes ont dénoncé l'attitude du restaurateur et appelé au boycott de l'établissement.

"Il m'a demandé si j'avais vu l'affiche, je n'étais clairement pas la bienvenue si je portais mon masque", a raconté une cliente à une télévision locale.

Une autre a affirmé qu'on lui avait demandé de partir alors qu'elle venait chercher sa commande, masque sur le visage.

D'autres clients ont au contraire dit ne pas avoir de problème avec la politique du restaurant, assurant que la distanciation physique y était respectée.

La décision d'imposer ou non le port du masque dépend de chaque Etat, voire de chaque comté ou commune. Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a rendu le port du masque obligatoire dans les lieux publics pour tenter de freiner l'explosion de cas de coronavirus dans l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis.