George Floyd est mort "par homicide" après avoir fait un "arrêt cardiaque" à cause de la "pression" exercée sur son cou par les policers, a estimé lundi le médecin légiste officiel en charge de son autopsie.

Cet Afro-Américain de 46 ans, dont la mort aux mains de la police il y a une semaine à Minneapolis a déclenché une profonde révolte dans tous les Etats-Unis, était par ailleurs drogué au fentanyl, un puissant opiacé, a ajouté le médecin légiste du comté de Hennepin dans un communiqué.

Une autopsie indépendante confirme

Une autopsie indépendante a conclu que George Floyd était mort asphyxié en raison "d'une pression forte et prolongée", a affirmé lundi l'avocat de la famille de la victime, contredisant les résultats de l'autopsie officielle.

"Des médecins indépendants ayant mené une autopsie sur M. Floyd dimanche ont conclu que le décès avait résulté d'une asphyxie par pression prolongée", a déclaré l'avocat, Ben Crump. Les funérailles du quadragénaire auront lieu le 9 juin, à Houston au Texas, ont encore ajouté les avocats de la famille.

La victime a passé la majeur partie de sa vie à Houston. Il avait déménagé à Minneapolis, où il a été tué jeudi.

Un mémorial aura aussi lieu samedi en Caroline du Nord, où George Floyd est né.