Les faits remontent au 17 décembre dernier. En pleine assemblée législative de São Paulo, la députée Isa Penna a été victime d'une agression sexuelle de la part d'un de ses collègues.

Lors du vote du budget de l’État au Parlement, l'élu Fernando Cury est venu se placer derrière la députée alors qu'elle était debout en train de discuter avec le président, s’autorisant à lui toucher les seins. L'élue le repousse alors, mais l'homme insiste, comme on peut le voir sur les images.

La scène a été filmée par les caméras de l'assemblée, mais les images n'ont été diffusées que ces derniers jours. Isa Penna a immédiatement porté plainte, mais l’assemblée vient seulement de constituer une commission d’éthique chargée d’envisager une sanction contre Fernando Cury, député du PPS, l’ancien Parti communiste brésilien.

Isa Penna, députée du Parti socialisme et liberté, accuse Fernando Cury d’avoir voulu humilier une personnalité politique qui affiche son militantisme pour la cause des femmes. Elle se présente sur son compte Twitter comme "avocate, bisexuelle, éco-socialiste et 100 % féministe".

Le mis en cause réfute les accusations, et se défend d'avoir voulu lui faire un "petit câlin rapide". S’il est reconnu coupable, il risque d'être suspendu ou révoqué.