Un affrontement à l'arme à feu entre détenus mardi dans une prison du Panama a fait au moins 14 morts et plus d'une dizaine de blessés parmi les prisonniers, selon le bilan actualisé mercredi par le gouvernement panaméen. "Après la rixe d'hier (mardi) dans le pavillon 14 du centre pénitentiaire La Joyita, nous annonçons que jusqu'à présent 14 détenus sont décédés", a écrit sur Twitter le ministre de l'Intérieur, qui ajoute que 11 personnes ont été blessées.

Un précédent bilan du directeur général adjoint de la police panaméenne, Alexis Muñoz, faisait état de 12 morts et 13 blessés.

Les faits se sont produits dans un pavillon du centre pénitentiaire de La Joyita, à 36 kilomètres à l'est de la capitale.

Les motifs de la fusillade "sont des différends entre les détenus", a indiqué M. Muñoz. "Il est triste et regrettable que les jeunes de ce pays se battent pour des territoires, pour des activités de narcotrafic ou pour le pouvoir", a-t-il commenté.

Dans un premier temps, le gouvernement avait précisé dans un communiqué que le personnel pénitentiaire n'avait eu aucun blessé et avait repris le contrôle de la situation.

Le président du Panama, Laurentino Cortizo, a réagi à la fusillade en soulignant la nécessité de garantir la sécurité dans les prisons du pays.

M. Cortizo a déclaré qu'une perquisition effectuée il y quelques semaines dans ce même établissement avait permis la découverte de plusieurs armes. Cela veut dire qu'il est possible de faire entrer des armes dans la prison, mais "nous n'allons pas le permettre", a-t-il assuré.

Le communiqué du gouvernement indique que "les meneurs de l'incident" seront déplacés et isolés pour prévenir de nouveaux accès de violence. Une enquête a été ouverte.

Plusieurs armes à feu, dont cinq pistolets et trois fusils, ont été découverts après la fusillade, selon le gouvernement.

Le Panama a environ 17.000 détenus dans une vingtaine d'établissements pénitentiaires, selon les derniers chiffres officiels.

La Joyita, avec 3.700 détenus, est la prison la plus peuplée du pays avec celle de La Nueva Joya. Elles sont tous deux situées dans la localité de Pacora, non loin de Panama.