Le tireur qui a ouvert le feu samedi dernier dans un hypermarché de la ville texane d'El Paso, faisant 22 morts et plus d'une vingtaine de blessés, a admis en garde à vue avoir voulu attaquer des "Mexicains", selon un compte-rendu d'enquête. 

"L'accusé a indiqué qu'une fois à l'intérieur du magasin il a ouvert le feu avec son (fusil d'assaut) AK-47 sur des personnes innocentes. L'accusé a indiqué que ses cibles étaient des +Mexicains+", relate le compte-rendu policier ayant permis d'inculper des meurtres le suspect, identifié comme Patrick Crusius, 21 ans.

Les document précise que l'homme s'est rapidement confié à la police après avoir été arrêté, renonçant à son droit à garder le silence.

"Je suis le tireur", a-t-il dit aux forces de l'ordre au moment de sortir de sa voiture les mains levées, lorsque la police l'a repéré à un carrefour.

Avant le massacre, il a roulé plus de dix heures depuis la banlieue de Dallas, son lieu de résidence.

Patrick Crusius, qui est toujours en détention, aurait publié un manifeste anti-migrants prônant le suprémacisme blanc peu avant son geste à El Paso. Il a été inculpé pour meurtre et pourrait être poursuivi au niveau fédéral pour ses motifs haineux.