La police de Grafton, près de Milwaukee, a déclaré que l'employé suspect a été accusé d'avoir "altéré et causé la destruction de 57 flacons contenant environ 570 doses du nouveau coronavirus vaccin".

L'employé a admis que son geste était délibéré.

Le vaccin en question doit être conservé à très basse température dans des conditions particulières et ne peut rester plus de trente minutes à température ambiante.

"Nous sommes plus que déçus que l'action de cet individu va occasionner que plus de 500 personnes vont recevoir le vaccin en retard. C'est une violation de nos valeurs principales, et cette personne ne sera plus employée par nous", a commenté l'hôpital Aurora Health.

Une cinquantaine de personnes qui avaient reçu les doses retirées du réfrigérateur, avant qu'elles soient jetées, ont été prévenues que l'inoculation pourrait s'avérer moins efficace.