"Nous sommes dans la phase d'approbation et de déblocage des fonds", a déclaré Juan Guaido, qui s'est proclamé en janvier 2019 président par intérim du Venezuela et est reconnu comme tel par une centaine de pays, dont les Etats-Unis.

Une partie de l'argent débloqué (18,9 millions de dollars) ira à un plan de subvention coordonné avec l'Organisation des Etats américains (OEA) en faveur de plus de 62.000 personnels de santé, a précisé son équipe de communication.

Par ailleurs, 1.182.430 dollars vont être débloqués pour payer les dettes du Parlement et 4,5 millions de dollars iront en soutien aux Vénézuéliens qui courent "un risque de mort" en lien avec l'épidémie de Covid-19 qui a fait 311 morts et contaminé plus de 37.000 personnes dans le pays.

Les Etats-Unis, qui ne reconnaissent pas la réélection pour un second mandat en 2018 de Nicolas Maduro, ont imposé une batterie de sanctions économiques pour faire pression sur le dirigeant qu'ils qualifient de "dictateur" et le pousser à quitter le pouvoir.