Le 18 novembre dernier, un mystérieux monolithe de métal a été découvert dans le désert de l'Utah, aux États-Unis. Des photos de l'étrange objet ont circulé sur Internet, alimentant les fantasmes quant à son origine. Certains y voyaient l'action d'extraterrestres, d'autres un signe quant à l'arrivée d'un vaccin anti-Covid. Le ministère de la Sécurité publique de la région avait décidé, pour éviter des rassemblements, de ne pas révéler la position du monolithe apparu comme par magie. Mais de nombreuses personnes ont réussi à dénicher son emplacement. Et il y a quelques jours, les autorités de l'Utah ont remarqué que l'objet mystérieux avait disparu comme il était apparu, sans explications.

 

Mais sur Instagram ce mardi, un photographe américain a raconté avoir été témoin de la disparition du monolithe. "Si vous vous intéressez à ce qui est exactement arrivé au monolithe, continuez à lire parce que j'étais littéralement là", écrit Ross Bernards sur son compte dans un long texte en légende de quelques photos prises au pied du mystérieux objet haut de 3,5m. Il raconte qu'il s'est rendu avec trois amis dans le désert de 'Utah pour trouver le monolithe, le 27 novembre dernier dans la soirée. Les quatre amis atteignent leur objectif, après avoir croisé de nombreux autres curieux qui cherchaient la même chose qu'eux. Devant le monolithe, Ross Bernards réalise quelques photos au clair de lune, puis entend finalement, vers 20h40, d'autres personnes s'approcher.

"Quatre gars ont tourné au coin et deux d'entre eux se sont avancés. Ils ont appuyé sur le monolithe et l'un d'eux a dit : 'Vous feriez mieux de faire vos photos'. Il a alors donné une grosse poussée et le monolithe s'est retourné, penché sur le côté. Il a crié à ses autres amis qu'ils n'avaient pas besoin d'outils", explique le photographe, qui a entendu un des visiteurs dire "Voilà pourquoi tu ne dois pas laisser de déchets dans le désert". Les "voleurs" ont alors complètement couché le monolithe, l'ont brisé et placé dans une brouette, détaille encore Ross Bernards, qui assistait toujours à la scène. "Alors qu'ils le transportaient, l'un d'eux nous a regardés tous en disant : 'Ne laissez aucune trace'".


Protéger la nature

Pour Ross Bernards, il n'était pas question d'empêcher ces visiteurs nocturnes d'emporter le monolithe mystérieux. Si l'objet était resté à sa place, un tas d'autres curieux se seraient déplacés pour venir l'observer et la nature aurait été dérangée, piétinée et abîmée. "Des voitures se garaient partout dans le délicat paysage désertique. Personne ne suivait un chemin, ni ne se suivait les uns les autres. Nous pouvions littéralement voir des gens qui essayaient de l'approcher de toutes les directions pour tenter de l'atteindre, modifiant ainsi de façon permanente le paysage vierge. Mère Nature est une artiste, il vaut mieux lui laisser l'art dans la nature", conclut donc simplement le photographe dans son post Instagram.

Deux auteurs de la disparition du monolithe ont confirmé la version de Ross Bernards, avançant les mêmes raisons que ce dernier pour leur action: "Les gens sont arrivés en voiture, en bus, en hélicoptère, en avion, en train et en moto, et il n’y a même pas de parking [...] Aller dans le désert et filmer le monolithe sans permission est aussi interdit”. Ils ont également publié sur TikTok et Youtube les images de la déconstruction du monolithe.


Un autre monolithe en Roumanie

Mais maintenant que le monolithe a disparu aux États-Unis, la Toile s'affole car un autre a été découvert en Roumanie. Plus grand que le premier, sa surface est aussi différente, mais sa forme est sensiblement la même. Il se trouve à proximité de la forteresse de Petrova Dacian, un site archéologique connu du nord-est de la Roumanie. À nouveau, l'origine de ce nouvel objet mystérieux est floue et la région risque de voir affluer de nombreux curieux.


© AFP