International "J’ai fait tout ce que j’ai pu pour convaincre les députés de soutenir l’accord ( de retrait de l’Union européenne)". Par ces mots, Theresa May admet n’avoir résisté au chaos autour du Brexit et à la guerre interne qui mine son Parti conservateur. Vendredi matin, elle a annoncé qu’elle démissionnerait le 7 juin de la direction du parti tory, ce qui lui laissera le temps d’accueillir les jours précédents le président américain Donald Trump. (...)