Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi que tous les Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 allaient être cloués au sol. 

Une cinquantaine de pays dans le monde avaient déjà pris une telle décision. "Nous allons décréter en urgence l'interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9", a déclaré M. Trump depuis la Maison Blanche, précisant que cette décision s'appliquerait "avec effet immédiat". "Les pilotes ont été informés, les compagnies aériennes ont été informées", a-t-il ajouté. "La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue".

L'action Boeing a immédiatement décroché à Wall Street après l'annonce.

Une cinquantaine de pays dans le monde avaient déjà pris une telle décision.

"Nous soutenons cette décision proactive prise par précaution. La sécurité est une valeur importante pour Boeing depuis que nous fabriquons des avions", a réagi Dennis Muilenburg, patron du constructeur, insistant sur le fait que la recommandation d'immobiliser temporairement cette flotte d'avions était à l'initiative de Boeing pour rassurer le grand public. "Boeing garde une confiance totale en la sécurité du 737 MAX", a ajouté le groupe.

Le crash, qui a fait 157 morts de 35 nationalités, est le second en moins de six mois pour le Boeing 737 MAX 8. Dans des circonstances similaires, un avion du même type de la compagnie indonésienne Lion Air s'est écrasé fin octobre au large de l'Indonésie, faisant 189 morts.