Mardi, en soirée, l'Union des démocrates et indépendants (UDI) a annoncé son alliance électorale avec Les Républicains et le candidat François Fillon en pleine tourmente. Ce dernier avait lancé un appel aux centristes, presque au même moment depuis son meeting à Orléans, les invitant à " rejoindre " sa campagne et en certifiant que la droite et le centre avaient les " mêmes objectifs ".

La motion a été votée à 48 voix contre 10 et 3 abstentions par le Bureau exécutif de l'UDI. " Nous prenons acte du souhait de François Fillon, candidat légitime issu de la primaire, de poursuivre sa campagne et de la volonté qu'il a exprimé de prendre des initiatives de rassemblement en direction de l'UDI, comme des élus LR qui avaient souhaité un changement de candidat. Pour ce qui concerne l'UDI, nous sommes en attente de ces initiatives annoncées ", est-il notamment possible de lire dans le texte. En ligne de mire, le respect de l’accord pour les législatives.

" Le bureau exécutif de l'UDI valide le projet politique négocié pour la France avec François Fillon, tout en conservant un certain nombre de différences qui seront défendues par l'UDI lors de la prochaine législature ", précise néanmoins le parti centriste français.


Pour rappel, l'UDI avait soutenu Alain Juppé lors de la primaire et avait pris acte "avec regret du renoncement d'Alain Juppé en saluant sa dignité et sa lucidité ."

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, a indiqué à l'AFP qu'il allait rencontrer François Fillon "dans les jours qui viennent"