Nouvelle polémique en Arabie Saoudite, comme souvent quand une femme tente de s'y émanciper de la toute puissance de son mari.

Une femme saoudienne a secrétement filmé son mari harcelant leur femme de ménage, avant de diffuser la vidéo sur Internet. Or elle risque une peine de prison pour diffamation, en raison de dispositions législatives favorisant les hommes.

À cet égard, le site MetroNews.fr précise que, selon plusieur médias locaux, un juge aurait été saisi de l’affaire et aurait déjà affirmé que la jeune femme encourait une peine de prison d’un an ou une amende de 185.000 dollars, et ce pour avoir "diffamé son époux avec les nouvelles technologies." Et le quotidien saoudien Sada d'ajouter que "la loi prévoit des peines pour quiconque utilise un téléphone portable comme outil de diffamation."*

De nombreux blogueurs saoudiens ont dès lors exprimé leur soutien à la jeune Saoudienne, car sa démarche participe à la prise de conscience d'une société où l'égalité des sexes est une notion très vague voire inconnue.

"Je vous salue pour votre courage. Vous avez fait le bon choix car il y avait un besoin urgent de revenge", écrit par exemple le blogueur Al Yamama (dont les propos sont repercutés sur le site Sputniknews).

Cependant, et ce toujours selon Sputniknews, d'autres plumes du Web en Arabie Saoudite ont affirmé que ce genre de choses devaient être réglées en privé. "Ce qu'elle a fait, en réalité, c'est exposer sa vie privée et ses problèmes à la face du monde. Pire, si ce couple a des enfants, ceux-ci devront affronter de terribles conséquences", commente notamment Al Mezzen.

Dans la légende de sa vidéo, la jeune femme disait simplement que son "époux [méritait] un scandale comme peine minimum". Mais à quel prix?

*Les traductions de ce paragraphe sont de MetroNews.fr.