Les Émirats entendent montrer qu’ils sont une nouvelle puissance spatiale

En 2020, ils veulent envoyer une sonde explorer l’atmosphère de Mars.Amélie Mouton Correspondante dans la Péninsule arabique On l’a vu braver le froid glacial de l’hiver russe. S’harnacher à une chaise qui simule les effets de la gravité. Se familiariser avec la fusée Soyouz, qui décollera du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, ce 25 septembre. Ces derniers mois, aux Émirats arabes unis, les médias locaux n’ont rien perdu des faits et gestes d’Hazza Al Mansoori, ce jeune pilote émirien de 35 ans qui rejoindra demain la Station spatiale internationale. Il effectuera une mission de huit jours, aux côtés de l’astronaute de la Nasa Jessica Meir et du Russe Oleg Skripochka.

Amélie Mouton
Les Émirats entendent montrer qu’ils sont une nouvelle puissance spatiale
©Reporters / Laif
En 2020, ils veulent envoyer une sonde explorer l’atmosphère de Mars.

On l’a vu braver le froid glacial de l’hiver russe. S’harnacher à une chaise qui simule les effets de la gravité. Se familiariser avec la fusée Soyouz, qui décollera du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, ce 25 septembre.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité