Comment la Chine veut mettre Hong Kong au pas

Une ambition démocratique distingue Hong Kong du reste de la Chine. Pékin entend effacer cette différence au moyen d’une loi sur la sécurité nationale, dont l’intention découle logiquement du processus de rétrocession de l’ex-colonie.

Comment la Chine veut mettre Hong Kong au pas
©AFP
Le 15 juin 1982, l’homme fort de la Chine post-maoïste, Deng Xiaoping, annonça que Pékin entendait rentrer en possession des territoires que la Grande-Bretagne lui avait arrachés à la faveur des guerres de l’Opium au XIXe siècle. La nouvelle provoqua la stupeur. Certes, les spécialistes savaient qu’une partie de la colonie britannique de Hong Kong n’avait pas été cédée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité