Le camp d’Al Hol, véritable poudrière djihadiste, bientôt vidé de 25 000 Syriens

La région autonome privilégie leur tutelle par les chefs de tribus arabes.

Le camp d’Al Hol, véritable poudrière djihadiste, bientôt vidé de 25 000 Syriens
©afp
Un "lourd fardeau " : le Conseil démocratique syrien (CDS), l’organe à dominante kurde qui dirige la région autonome du nord-est de la Syrie, annonce vouloir libérer environ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité