Les Ouïghours exilés en Turquie vivent dans la peur d'être renvoyés en Chine

Un accord d’extradition entre Pékin et Ankara fait craindre le pire.

Pierre-Magnani Céline
Les Ouïghours exilés en Turquie vivent dans la peur d'être renvoyés en Chine
©AFP
Dans le quartier de Zeytinburnu, rive européenne d’Istanbul, nombreuses sont les devantures de magasins qui arborent le drapeau du Turkestan oriental [NdlR : toponyme donné par les Ouïghours à la région chinoise du Xinjiang] : un croissant et une étoile blancs sur fond bleu,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité