L’Inde est engloutie par la deuxième vague: les patients supplient pour avoir de l’oxygène, les crématoriums tournent à plein régime

Des citoyens et des ONG tentent de prendre le relais.

Emmanuel Derville Correspondant à New Delhi
L’information s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. La Hemkunt Foundation, une ONG basée à Gurgaon, dans la banlieue de Delhi, vient de publier un message sur Twitter en ce jeudi matin. "Deuxième distribution de bouteilles d’oxygène aujourd’hui à 15 h 30 dans nos bureaux. Priorité sera donnée aux patients dont...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet