Face au vieillissement de la population, le Parti communiste chinois désespère

Le Politburo a porté de deux à trois, lundi, le nombre d’enfants désormais autorisé.

Après s’être efforcée pendant plus de quarante ans de freiner sa croissance démographique en imposant une "politique de l’enfant unique" assortie de contraintes souvent cruelles et inhumaines,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité