Avec "Central Vista", l’Inde réécrit son histoire : un chantier pharaonique qui divise

Le gouvernement nationaliste hindou réaménage le quartier qui abrite le Parlement et les ministères à New Delhi. Un chantier pharaonique à 2 milliards d’euros. Tout est pensé pour renvoyer une image de grande puissance. Quitte à diviser l’opinion.

placeholder
Emmanuel Derville, correspondant à New Delhi
Le dimanche est d’ordinaire la seule journée de la semaine où un brin d’accalmie flotte sur la capitale indienne. Les habitants en profitent pour flâner sur les pelouses...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet