La Chine crée une "liste noire" des chansons de karaoké : "Une règle pour promouvoir les valeurs fondamentales du socialisme"

Les karaokés chinois ne pourront plus diffuser certaines chansons qui contiennent un "contenu préjudiciable".

La Chine crée une "liste noire" des chansons de karaoké : "Une règle pour promouvoir les valeurs fondamentales du socialisme"
© Shutterstock

Le ministère chinois de la culture et du tourisme souhaite interdire certaines chansons dont il trouve le "contenu préjudiciable". Selon les règles provisoires, le karaoké ne doit pas mettre en danger l'unité nationale, la souveraineté ou l'intégrité territoriale, inciter à la haine ethnique, porter atteinte à l'unité ethnique, promouvoir des cultes et/ou des superstitions ou encore violer les politiques religieuses de l'État, note le média américain CNN.

Les chansons diffusées dans ces lieux de divertissement ne doivent pas non plus encourager l'obscénité, les jeux d'argent, la violence, les activités liées à la drogue ou à la criminalité, ni insulter ou calomnier les autres, a déclaré le ministère. Celui-ci explique que cette règlementation a pour but de "promouvoir les valeurs fondamentales du socialisme et de préserver la sécurité culturelle et idéologique nationale."

Cette interdiction entrera en vigueur le 1er octobre dans ce pays où la censure est courante. En 2015, la Chine avait déjà interdit un catalogue de 120 chansons sur internet. Le pays les trouvait nuisibles pour la société. Parmi ces chansons, les morceaux chinois : "No Money No Friend", "Don't Want To Go To School", "One Night Stand" et "Fart".

Sur le même sujet