La Corée du Nord met en garde les États-Unis et la Corée du Sud : "Ils considèrent notre État comme un ennemi"

Les discussions se tendent dans la péninsule coréenne. Selon le porte-parole du département d'État américain, les États-Unis n'ont "aucune intention hostile" à l'égard de la Corée du Nord. Ils restent cependant attachés à la sécurité de la Corée du Sud.

La Corée du Nord met en garde les États-Unis et la Corée du Sud : "Ils considèrent notre État comme un ennemi"
©AP

Un haut responsable nord-coréen, Kim Yong Chol, a condamné les exercices militaires que la Corée du Sud va entreprendre aux côtés des États-Unis, dès cette semaine. Il a prévenu que de telles actions risquaient de provoquer "une grave crise de sécurité", note CNN.

"Il faut leur faire clairement comprendre combien ils devront payer cher pour avoir répondu à notre bonne foi avec des actes hostiles, après avoir laissé passer l'occasion d'améliorer les relations intercoréennes", a déclaré Kim Yong Chol dans une déclaration diffusée par le média d'État Korean Central News Agency (KCNA). Kim Yong Chol, était l'ancien maître espion de Pyongyang et a été l'homologue de l'ancien secrétaire d'État américain Mike Pompeo lors des pourparlers avec Washington. Il estime que les autorités de Séoul "ont défié l'occasion" d'améliorer les relations dans la péninsule coréenne en menant "des exercices militaires frénétiques et en considérant notre État comme l'ennemi".

Ces commentaires interviennent alors que Pyongyang a cessé de répondre à une ligne directe mise en place entre les deux Corées. Habituellement, les deux Corées se contactent par le biais de lignes directes deux fois par jour afin de garantir le bon déroulement des relations entre les deux pays voisins. Selon l'agence Reuters, les ministères sud-coréens de l'Unification et de la Défense ont déclaré que Pyongyang n'avait pas décroché son téléphone mardi.

Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, a également averti mardi que les États-Unis et la Corée du Sud seraient "confrontés à une menace plus grave pour leur sécurité" s'ils continuaient à ignorer les avertissements répétés contre leurs exercices militaires.

Les entrainements préliminaires de la Corée du Sud et des États-Unis ont débuté ce mardi. Les exercices officiels sur ordinateur vont eux se dérouler du 16 au 26 août. De son côté le porte-parole du département d'État américain, Ned Price, a déclaré qu'il n'avait pas de réponse particulière aux déclarations de la Corée du Nord. Il a souligné la nature "purement défensive" de ces exercices.

Sur le même sujet