Le jour où Kaboul est tombée aux mains des talibans

Les talibans sont entrés à Kaboul, ce dimanche soir, alors que le président afghan avait pris la fuite plus tôt dans l'après-midi.

Le jour où Kaboul est tombée aux mains des talibans
©AFP
Dix heures, ce dimanche 15 août 2021. Les flashes d'information crépitent. Les premiers talibans sont entrés dans la périphérie de Kaboul selon des habitants. Après Mazar-i-Sharif, le verrou du Nord tombé samedi, après Djalalabad, envahi dimanche matin, les fondamentalistes sont déjà aux portes de la capitale afghane. Ils sont de retour au pouvoir après vingt et un an d'un régime présidentiel soutenu par les États-Unis et les Occidentaux. L'Afghanistan tel que les plus jeunes l'ont connu s'est effondré comme un château de cartes.

Dix heures quinze, un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, affirme dans un communiqué que "toutes les régions du pays sont passées sous le contrôle de l'Émirat islamique", signifiant par là que le gouvernement élu démocratiquement à Kaboul a perdu. "Les moudjahidines...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet