"Ils chantent mort à l'Amérique mais ils ont l'air sympas en même temps, c'est totalement bizarre" : une journaliste de CNN est allée à la rencontre des talibans

Une journaliste américaine a silloné les rues de Kaboul ce lundi.

"Ils chantent mort à l'Amérique mais ils ont l'air sympas en même temps, c'est totalement bizarre" : une journaliste de CNN est allée à la rencontre des talibans
©AFP

Après la chute de la capitale afghane, la correspondante américaine de CNN, Clarissa Ward, est restée à Kaboul. Celle-ci décrit l'ambiance sur place, au lendemain de l'arrivée des talibans au pouvoir. "Dès que nous quittons notre camp de base, il est clair de qui est en charge de la ville à présent", explique-t-elle. Les talibans ont envahi toutes les rues de la capitale, souriants et victorieux. "Ils nous disent qu'ils sont ici pour maintenir l'ordre et la loi", rapporte la journaliste.

"Tout est sous contrôle, tout ira bien. Personne ne doit s'inquiéter", assure l'un des combattants à son micro. En revanche, lorsque le sujet des Etats-Unis est abordé, le ton se crispe. "Les Américains ont déjà passé assez de temps en Afghanistan. Ils doivent partir. Ils ont déjà perdu beaucoup de vies et d'argent", déclare le combattant avant de scander plusieurs slogans. "Ils chantent mort à l'Amérique mais ils ont l'air sympas en même temps", remarque la journaliste, "c'est totalement bizarre". Mais cette sympathie apparente n'est que de courte durée, assez rapidement les talibans vont demander à la journaliste de s'éloigner "parce qu'elle est une femme".

Suite à ce reportage, de nombreuses internautes ont en outre souligné le changement vestimentaire de la journaliste entre sa dernière interview avant la prise de la ville par les talibans et sa tenue de ce lundi. Certains y voient les prémisses du régime totalitaire des talibans, d'autres estiment qu'il s'agit d'une tenue de terrain.

Sur le même sujet