A Singapour, un Britannique condamné à six semaines de prison pour ne pas avoir porté le masque

Les règles sanitaires sont strictes à Singapour.

A Singapour, un Britannique condamné à six semaines de prison pour ne pas avoir porté le masque
©AP

Ce mercredi, la justice singapourienne a condamné à six semaines de prison un Britannique qui refusait de porter un masque, racontent les médias locaux. La cour a estimé qu'il avait plusieurs fois violé les règles sanitaires en refusant de porter un masque en public.

L'homme en question, Benjamin Glynn, a été reconnu coupable de quatre chefs d'accusation, en plus du non port du masque. En mai dernier, le quadragénaire avait été surpris sans masque dans un train, causant des nuisances publiques pour les autres passagers. Il avait alors proféré des menaces à l'encontre des fonctionnaires intervenants.

Le Britannique avait déjà été soumis à une évaluation psychiatrique ordonnée par un juge en raison de sa conduite.

Le prévenu a demandé au tribunal l'abandon de charges, qu'il a qualifiées "d'accusation illégale" et a demandé la restitution de son passeport, afin qu'il puisse retourner au Royaume-Uni auprès de sa famille, raconte la chaîne CNA. Le juge a reproché à Benjamin Glynn son comportement "complètement malavisé", le laissant croire qu'il était au dessus des lois de Singapour, cite aussi le média.

La cité-Etat est connu pour ses règles strictes en matière sanitaire. D'autres personnes ont été emprisonnées ou ont dû payer de lourdes amendes pour avoir enfreint les règles anti-Covid-19. En février, un autre britannique avait été condamné à deux semaines de prison après s'être échappé de sa chambre d'hôtel pour rencontrer sa fiancée alors qu'il était en quarantaine.