Conflit en Afghanistan : l'Otan appelle les talibans à permettre les évacuations

L'Otan a appelé vendredi les talibans à permettre aux personnes voulant être évacuées de quitter l'Afghanistan et à ce que les pays membres de l'Alliance restent en "étroite collaboration" concernant les opérations d'évacuation.

Conflit en Afghanistan : l'Otan appelle les talibans à permettre les évacuations
© AFP

Cette déclaration commune des 30 Etats membres de l'Alliance atlantique intervient à l'issue d'une vidéoconférence convoquée d'urgence à laquelle ont participé les ministres des Affaires étrangères pour discuter des évacuations et des prochaines mesures à prendre.

"Nous appellons ceux qui sont en position d'autorité en Afghanistan à respecter et faciliter leur départ en toute sécurité, notamment via l'aéroport international Hamid Karzaï à Kaboul", indique l'Otan.

"Aussi longtemps que se poursuivront les opérations d'évacuations, nous maintiendrons notre étroite coordination opérationelle via les moyens militaires alliés", à l'aéroport, a poursuivi l'organisation.

Depuis le week-end dernier et l'entrée dimanche à Kaboul des talibans qui a consacré leur prise de pouvoir en Afghanistan, les Etats-Unis et les pays alliés au sein de l'Otan évacuent leurs ressortissants, mais aussi des Afghans ayant travaillé avec eux et leurs familles qui craignent des représailles des talibans.

Tandis que des milliers de personnes ont déjà pu être évacuées, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a indiqué lors de la vidéoconférence que des étrangers et des Afghans avaient des difficultés à atteindre l'aéroport de Kaboul.

Les forces de l'Alliance avaient suspendu leurs missions en Afghanistan en mai après la décision des Etats-Unis de retirer ses soldats du pays. Mais environ 800 civils travaillant pour l'Otan sont restés sur place pour assurer des fonctions dans le trafic aérien, la gestion des carburants et communications.

"Des centaines de personnels de l'Otan et contractuels ont joué un rôle vital", a souligné M. Stoltenberg, en remerciant les troupes américaines, turques et britanniques pour avoir protéger le personnel de l'Otan à Kaboul et à l'aéroport.

"Le principal défi auquel nous sommes confrontés est de s'assurer que les gens puissent atteindre et entrer dans l'aéroport de Kaboul", a-t-il dit aux ministres après des informations selon lesquelles les talibans étaient à la recherche d'Afghans ayant travaillé pour l'Otan.

Sur le même sujet