Biden évoque la menace "croissante" d'une attaque du groupe Etat islamique pour justifier le retrait de Kaboul

Biden évoque la menace "croissante" d'une attaque du groupe Etat islamique pour justifier le retrait de Kaboul
© AP

Joe Biden a défendu mardi le calendrier du retrait des troupes américaines d'Afghanistan censé s'achever au 31 août, évoquant la menace "croissante" d'une attaque du groupe Etat islamique (EI) contre les soldats et les civils massés à l'aéroport de Kaboul pour être évacués.

"Chaque jour d'opérations apporte un risque supplémentaire pour nos troupes", a affirmé le président américain dans une allocution télévisée, "à commencer par le risque grave et croissant d'une attaque" de la branche locale de l'EI en Afghanistan.

Le groupe, "un ennemi juré des talibans", a-t-il rappelé, "cherche à viser l'aéroport et attaquer les forces américaines et alliées ainsi que les civils innocents".

Sur le même sujet