Afghanistan : les talibans durcissent le ton face aux Occidentaux

Les fondamentalistes insistent : ils ne toléreront pas une extension du délai des opérations de sauvetage.

Afghanistan : les talibans durcissent le ton face aux Occidentaux
© AP
AFP

Les Occidentaux ne doivent évacuer d'Afghanistan que des étrangers, et non les Afghans les plus qualifiés, a prévenu mardi le nouveau régime taliban, refusant à nouveau toute extension du délai consacré à ces opérations, fixé au 31 août.

Des "experts afghans", tels que des ingénieurs, sont exfiltrés du pays par les Américains et leurs alliés, et "nous leur demandons d'arrêter cela", a déclaré leur porte-parole Zabihullah Mujahid lors d'une conférence de presse à Kaboul, rappelant son opposition "ferme" à la poursuite des évacuations après le 31 août.

Les Afghans ne sont donc plus autorisés à se rendre à l'aéroport de Kaboul, et doivent rentrer chez eux, et "reprendre leur vie quotidienne, au calme". "Nous avons besoin de leur talent ici", a déclaré Mujahid.

Les femmes fonctionnaires pourront retravailler

Les Afghanes employées dans l'administration pourront retravailler lorsque la sécurité sera assurée, a déclaré mardi un porte-parole du nouveau régime des talibans, Zabihullah Mujahid, lors d'une conférence de presse à Kaboul.

"Nous voulons qu'elles travaillent, mais aussi que la sécurité soit bonne" pour cela, a-t-il expliqué, en ajoutant qu'elles devaient rester chez elles d'ici là.