"Moment historique": l'armée américaine a officiellement quitté l'Afghanistan, des coups de feu éclatent à Kaboul

L'armée américaine a quitté l'Afghanistan ce lundi soir, a annoncé le Pentagone. Au même moment, des coups de feu ont éclaté à Kaboul, pour célébrer la prise de contrôle de l'aéroport par les talibans. Joe Biden a annoncé qu'il s'adresserait aux Américains ce mardi.

La Rédaction avec AFP

L'armée américaine s'est totalement retirée d'Afghanistan dans la nuit de lundi à mardi, laissant le pays aux mains des talibans, leurs ennemis de 20 ans, au terme de la plus longue guerre de l'histoire des Etats-Unis.

"Le dernier avion (de transport militaire) C-17 a décollé de l'aéroport de Kaboul le 30 août" à 19H29 GMT, juste avant minuit à Kaboul, a déclaré le général Kenneth McKenzie qui dirige le commandement central dont dépend l'Afghanistan lors d'une conférence de presse à Washington.

Le retrait militaire de Washington s'est donc achevé 24 heures avant la fin de la journée du 31 août, date butoir fixée par le président Joe Biden pour mettre un terme à la présence des forces armées américaines dans ce pays.

"Si les évacuations militaires sont terminées, la mission diplomatique pour s'assurer que davantage de citoyens américains et d'Afghans éligibles voulant partir, continue", a ajouté le général McKenzie.

"Nous avons fait l'histoire"

Accompagnant ce moment historique, des coups de feu ont éclaté à Kaboul, célébrant la prise de contrôle par les talibans de l'aéroport de la capitale afghane. "Nous avons fait l'histoire", s'est réjoui lundi un responsable taliban après l'annonce par les Etats-Unis du retrait de leurs derniers contingent du pays.

"Nous avons à nouveau fait l'histoire. Les vingt années d'occupation de l'Afghanistan par les Etats-Unis et l'Otan se sont achevées ce soir", a déclaré Anas Haqqani, un responsable du mouvement islamiste, sur Twitter. "Je suis très heureux après vingt ans de jihad, de sacrifices et de difficultés, d'avoir la satisfaction de voir ces moments historiques", a-t-il ajouté.

"Ce soir à minuit heure afghane, les dernières troupes américaines ont quitté l'aéroport de Kaboul et notre pays a regagné son entière indépendance", s'est quant à lui félicité Zabihullah Mujahid, le porte-parole principal des talibans, dans un tweet. "Rendons grâce à Allah" pour cela, a-t-il ajouté.

Des journalistes de l'AFP dans la ville ont entendu des tirs de joie depuis différents postes de contrôle talibans, ainsi que les congratulations de combattants aux postes de sécurité de la zone verte.

"Toutes les troupes américaines ont quitté l'Afghanistan, nous sommes très heureux - vous pouvez entendre les tirs de célébration", s'est réjoui un autre porte-parole taliban, Bilal Karimi, joint par l'AFP par téléphone.

Le bruit des armes légères et des tirs de mitrailleuses lourdes résonnait encore dans la nuit 45 minutes après la première annonce américaine, tandis que des balles traçantes illuminaient le ciel.

Le Pentagone reconnaît n'avoir pas pu évacuer tout le monde

L'armée américaine a reconnu n'avoir pas pu évacuer autant de personnes d'Afghanistan qu'elle l'aurait voulu.

"Nous n'avons pas pu évacuer tous ceux que nous voulions évacuer", a dit le général Kenneth McKenzie, précisant que les évacuations s'étaient terminées "environ 12 heures" avant le retrait final mais que les forces américaines sur place étaient restées prêtes à évacuer quiconque aurait pu atteindre l'aéroport "jusqu'à la dernière minute".

L'ambassadeur américain à Kaboul et un général sont les derniers Américains à avoir quitté l'Afghanistan, a aussi annoncé lundi le Pentagone.

"A bord du dernier avion, il y avait le général Chris Donahue", a fait savoir le général Kenneth McKenzie qui dirige le commandement central dont dépend l'Afghanistan. "Il était accompagné de l'ambassadeur Ross Wilson". Les deux hommes sont les derniers à être montés à bord de l'avion.

Sur le même sujet