Les Etats-Unis divulguent la photo du dernier soldat américain sur le sol afghan

Une photo qui marque la fin de 20 ans de présence militaire occidentale dans le pays.

Les Etats-Unis divulguent la photo du dernier soldat américain sur le sol afghan
©AP
Avec Belga

Le tarmac de l’aéroport international Hamid-Karzaï est plongé dans l’obscurité. Le major général Chris Donahue, casque sur la tête et fusil à la main, s’apprête à embarquer à bord d’un avion-cargo C-17 de l’US Air Force, lundi soir.

La photo, floue et au ton vert caractéristique des dispositifs de vision nocturne, a été publiée sur Twitter par le département de la Défense américain. La légende rédigée par le Pentagone est sans appel : "Le dernier soldat américain à quitter l’Afghanistan".

Après vingt ans de présence en Afghanistan et une retraite qui a pris toutes les allures d’une débâcle marquant la fin de la plus longue guerre des États-Unis, l’image est lourde de symboles.

Le président américain Joe Biden n'avait eu de cesse de le répéter, et ce malgré le chaos régnant à l'aéroport de Kaboul depuis le 15 août dernier et la prise du pouvoir par les talibans : les dernières troupes auront quitté le sol afghan le 31 août. Le départ effectif aura donc eu lieu quelques heures avant la date butoir. "Le dernier avion C-17 a décollé de l'aéroport de Kaboul le 30 août", a ainsi déclaré le général Kenneth McKenzie, qui dirige le commandement central dont dépend l'Afghanistan. À bord de l'appareil, les deux derniers Américains à avoir quitté le pays : l'ambassadeur américain Ross Wilson et, donc, le major général Chris Donahue, commandant de la 82e division aéroportée appartenant au XVIIIe corps aéroporté.

Sur tous les fronts

Formé à West Point, Donahue a d’abord servi en Corée du Sud, puis au Panama. Installé par la suite à Washington, au Pentagone, le militaire a été assistant auprès de l’état-major des armées, avant d’occuper plusieurs fonctions dans différentes bases de l’armée américaine : Fort Bragg (Caroline du Nord), Fort Carson (Colorado) ou Fort Benning (Géorgie). De retour au Pentagone, le militaire a occupé des fonctions auprès du directeur des opérations spéciales et du contre-terrorisme. À ce poste, il coordonnait notamment les opérations extérieures des Navy Seals. En mai 2011, c’est cette unité d’élite de la marine américaine qui avait tué Oussama Ben Laden, l’organisateur des attentats du 11 septembre.

La lutte contre l'État islamique en Irak et en Syrie a également été au cœur des missions de Chris Donahue durant sa carrière. "Il a été le concepteur de presque tous les succès que nous avons obtenus au cours des deux premières années de la guerre contre l'État islamique", avait déclaré en 2016 le général Raymond Thomas, alors patron du commandement des opérations spéciales. Le militaire a ensuite occupé le poste de commandant de la force opérationnelle interarmées des opérations spéciales en Afghanistan.

À la mi-août, la 82e division aéroportée du général Donahue avait été déployée en Afghanistan pour assurer la sécurité de l'aéroport de Kaboul alors que les Occidentaux débutaient leurs opérations d'évacuation. Près de 123 000 civils ont ainsi pu être évacués depuis le 14 août, à la fois le personnel diplomatique américain, des membres d'ONG mais aussi des Afghans menacés par les talibans. "Nous n'avons pas pu évacuer tous ceux que nous voulions évacuer", a concédé lundi soir le général McKenzie, ajoutant que les évacuations s'étaient terminées "environ 12 heures" avant le retrait final mais que les forces américaines étaient restées prêtes à évacuer quiconque aurait pu atteindre l'aéroport "jusqu'à la dernière minute".

Hélicoptères américains abandonnés

Sur la photo diffusée par le Pentagone montrant l'embarquement du major général Donahue, un hangar se dessine à l'arrière-plan. Dans une vidéo diffusée peu après par le correspondant du Los Angeles Times, des talibans pénètrent dans un autre hangar, équipés de lunettes de visée nocturne et de fusils d'assaut modernes. Ceux qui ont été chassés de Kaboul il y a vingt ans par les Occidentaux y découvrent des hélicoptères Chinook que l'armée américaine a laissés derrière elle. Un autre symbole.

Les Etats-Unis divulguent la photo du dernier soldat américain sur le sol afghan
©AFP

Sur le même sujet