Afghanistan: l'ex-président Ashraf Ghani s'excuse et regrette la manière dont les choses se sont terminées

L'ex-président Ashraf Ghani, dont la fuite le 15 août a ouvert les portes de Kaboul et du pouvoir aux talibans, a présenté mercredi ses excuses au peuple afghan pour ne pas avoir su faire en sorte de lui offrir un meilleur avenir.

Afghanistan: l'ex-président Ashraf Ghani s'excuse et regrette la manière dont les choses se sont terminées
©AP
AFP

"C'est avec un profond regret que mon propre chapitre s'est terminé sur une tragédie similaire à celles de mes prédécesseurs, sans assurer la stabilité et la prospérité (de l'Afghanistan). Je m'excuse auprès du peuple afghan pour ne pas avoir réussi à ce que les choses se finissent différemment", a-t-il déclaré dans un communiqué.

L'ancien président a expliqué qu'il n'avait eu d'autre choix que de partir, son équipe de sécurité lui ayant dit que sa présence dans la capitale afghane déclencherait des combats en rue, comme cela s'était produit à Kaboul pendant la guerre civile des années 1990.

Ashraf Ghani a ajouté que même s'il s'agissait de la décision la plus difficile de sa vie, il avait accepté de quitter Kaboul pour éviter un bain de sang.

L'ancien président afghan en a aussi profité pour nier les allégations selon lesquelles il aurait emporté des millions de dollars hors du pays lors de sa fuite, affirmant qu'il était prêt à se soumettre une enquête afin de prouver son innocence. Un ancien ambassadeur afghan au Tadjikistan, pays voisin de l'Afghanistan, avait affirmé que M. Ghani avait fui avec environ 169 millions de dollars.

Ashraf Ghani a été sévèrement critiqué autant à l'intérieur de son pays qu'à l'extérieur, pour avoir abandonné l'Afghanistan et laissé le champ libre aux talibans.

Sur le même sujet