Une jeune Afghane témoigne: "Je me suis mariée pour ne pas devenir une esclave sexuelle"

Depuis l'arrivée au pouvoir des talibans, les Afghanes craignent pour leurs droits.

Une jeune Afghane témoigne: "Je me suis mariée pour ne pas devenir une esclave sexuelle"
©Screeshot @Quotidien

Le 15 août 2021 restera dans la mémoire de tous les Afghans. Le retour au pouvoir des talibans a marqué la fin d'une ère de relative liberté, laissant place à un pays régi par l'Islam et menacé par une restriction des droits fondamentaux, notamment pour les femmes.

Depuis la mi-août, Fatema, une jeune étudiante afghane résident à Kaboul, en subit les conséquences: "Je ressens un grand danger dans ma vie. On ne peut pas aller au shopping ou au travail seules. On doit être accompagnées par des hommes", déplore-t-elle au micro de Quotidien.

Face à la menace, la famille de Fatema a décidé de la marier. "Avant les talibans, j'étais célibataire. Mais je me suis mariée pour que les talibans ne puissent pas me prendre comme esclave sexuelle", raconte la jeune Afghane, visiblement émue. "C'est un grand défi pour moi, parce que je n'ai aucun choix. Mais j'ai survécu et je ne suis pas devenue une esclave sexuelle, donc c'est un soulagement".

Malgré ces difficultés, l'étudiante n'envisage pas de quitter l'Afghanistan. "Je veux quitter mon pays, mais je pense que ce n'est pas possible. Car je n'a aucun de mes proches dans les autres pays européens", regrette-t-elle.

Sur le même sujet