Blindés, hélicoptères, fusils d'assaut... Les talibans défilent à Kaboul avec les armes russes et américaines

Combattants insurgés durant deux décennies, les talibans souhaitent maintenant former une armée organisée.

V.dL

Les talibans à la tête de l'Afghanistan ont ramassé les équipements laissés sur place lors de l'effondrement de l'ancien gouvernement soutenu par l'Occident en août. Et le stock d'armes sorti dimanche par ces hommes dans les rues de Kaboul était important. Selon Enayatullah Khwarazmi, porte-parole du ministère de la défense, ce défilé était lié à la fin de la formation de 250 nouveaux soldats. Mais c'était certainement aussi l'occasion de montrer une tentative de réorganisation de leur force armée depuis la prise de pouvoir, note CNN.

Dans les mains des talibans, on pouvait voir des fusils d'assaut M4 de fabrication américaine. Sur une des routes principales de Kaboul, défilaient lentement des dizaines de véhicules blindés M117 de fabrication américaine eux aussi. Et l'ensemble du cortège était survolé par des hélicoptères MI-17 russes saisis par les talibans.

Pour 28 milliards d'équipement

Américains en grande partie, ces équipements avaient été fournis aux précédentes autorités du pays dans le but de constituer une force nationale afghane capable de combattre les talibans. Des forces anéanties après la fuite du président afghan Ashraf Ghani.

Selon les talibans, des pilotes et des mécaniciens de l'ancienne armée nationale afghane auraient intégrés à la nouvelle force armée. Autre changement notable, certains talibans ont commencé à porter des uniformes militaires à la place des vêtements afghans traditionnels.

CNN note que, selon un rapport publié à la fin de l'année dernière par l'inspecteur général spécial pour la reconstruction de l'Afghanistan (Sigar), le gouvernement américain avait transféré au gouvernement afghan des articles de défense d'une valeur de plus de 28 milliards de dollars, notamment des armes, des munitions, des véhicules, des dispositifs de vision nocturne, des avions et des systèmes de surveillance, entre 2002 et 2017.

Les forces afghanes en fuite ont toutefois envoyé une partie de ce matériel vers des pays voisins d'Asie centrale avant de quitter leurs fonctions. Les forces américaines ont, elles, détruit plus de 70 avions, des dizaines de blindés et désactivé les défenses aériennes au milieu du chaos de l’évacuation en août dernier.


Sur le même sujet