Honteux d'avoir échoué à l'université, un Chinois disparaît pendant 16 ans

Il est finalement réapparu malgré lui, pour le plus grand bonheur de ses parents.

Honteux d'avoir échoué à l'université, un Chinois disparaît pendant 16 ans
©dr
La rédaction

Le 16 novembre dernier, Wang, un Chinois de 39 ans, a finalement retrouvé ses parents après 16 ans d'absence, explique le journal local chinois Xiashi News, relayé par Le Figaro ou Business Insider.

Tout commence en 2005. Wang - qui n'est connu que par son nom de famille - enchaîne les mauvais résultats à l'université. Il décide donc de couper les ponts avec sa famille. Il est en effet trop "honteux" d'avouer à ses parents qu'il ne parvient pas à s'acclimater à l'université de Chang'an, parmi les 100 meilleures de Chine, alors qu'il avait toujours été un très bon élève jusque-là. Il est aussi trop embarrassé à l'idée d'avouer qu'il a développé une dépendance aux jeux vidéo pendant sa scolarité. Pour rappel, la Chine a justement décidé récemment de lutter drastiquement contre la dépendance aux jeux vidéos en limitant leur usage pour les mineurs à trois heures par semaine.

Mais revenons à Wang. Cette année-là, il décide de rester dans les environs de l'université et de prendre des petits boulots pour survivre. Pendant 16 ans, ces jobs lui permettront de se loger et de se nourrir. Mais, durant toutes ces années, il n'a jamais trouvé le courage de rentrer chez lui. Ce n'est que le 16 novembre dernier qu'il est identifié par les forces de l'ordre alors qu'il allait demander le renouvellement de sa carte d'identité. Ses parents, fous d'inquiétude, avaient en effet signalé sa disparition. Le gouvernement local de Xi'an a donc directement vu qu'il était recherché et a contacté ses parents.

La vidéo de leurs retrouvailles a été diffusée sur Weibo (l'équivalent de Twitter en Chine). On peut voir l'homme à genoux devant sa mère, en train de s'excuser. Ses parents, trop heureux de revoir leur fils qu'ils croyaient mort, assurent ne pas lui en vouloir.

Selon Business Insider, bien que ce cas soit extrême, il reflète le stress mis sur les épaules des étudiants chinois, qui subissent une grande pression pour exceller dans tous les domaines.