Afghanistan: les talibans préparent un premier budget sans aide internationale

Le ministère des Finances du gouvernement taliban en Afghanistan a préparé un projet de budget de l'Etat, qui sera financé pour la première fois en 20 ans sans aide internationale, a annoncé un porte-parole du ministère.

Afghanistan: les talibans préparent un premier budget sans aide internationale
©AFP

Son élaboration intervient alors que l'Afghanistan est embourbé dans une profonde crise économique qui risque de se transformer en crise humanitaire, le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU ayant mis en garde contre une "avalanche de famine" à venir.

Ahmad Wali Haqmal, un porte-parole du ministère des Finances, n'a pas précisé le montant du projet de budget - qui courra jusqu'à décembre 2022 -- mais a indiqué vendredi à l'AFP qu'il doit être approuvé par le gouvernement afghan avant sa publication.

"Nous essayons de le financer avec nos revenus intérieurs, et nous croyons que nous pouvons", avait-il déclaré plus tôt dans une interview à la télévision publique RTA, dont des extraits ont été diffusés sur Twitter.

L'aide internationale à l'Afghanistan a été suspendue après le retour au pouvoir des talibans en août, les pays occidentaux ayant de leur côté gelé des milliards de dollars d'avoirs détenus à l'étranger.

Le budget 2021, élaboré par le régime précédent sous l'égide du FMI, était partagé entre 219 milliards d'afghanis (1,75 milliard d'euros au taux actuel) d'aides internationales et 217 milliards d'afghanis de recettes.

Le taux de change était alors d'environ 90 afghanis pour un euro mais la monnaie locale ne cesse de dévisser depuis le retour des talibans. Vendredi, elle s'établissait à plus de 120 afghanis pour un euro.

M. Haqmal a en outre reconnu que plusieurs mois de salaire sont encore dus aux fonctionnaires, assurant que "nous faisons de notre mieux" pour régler les arriérés avant la fin de l'année. Il a toutefois prévenu qu'une nouvelle grille de salaire était en préparation.

En novembre, le service des recettes du gouvernement taliban a affirmé avoir collecté 26 milliards d'afghanis au cours des deux mois et demi précédents, dont 13 milliards en droits de douane.

Il a aussi annoncé l'instauration d'une nouvelle taxe devant financer des projets d'aide aux orphelins et aux personnes pauvres.

Pour un économiste afghan, qui a demandé à ne pas être nommé, le nouveau budget devrait toutefois représenter seulement le quart de celui de l'année écoulée.

"Les talibans disent qu'il y a plus de transparence aux postes-frontières", signifiant que moins de produits échappent aux droits de douanes qu'auparavant, a affirmé cet économiste à l'AFP.

Mais "même si nous considérons cette supposition" comme vraie, "les revenus maximums seront d'environ 100 milliards d'afghanis" en 2022 car la récession va réduire les prélèvements fiscaux en proportion bien plus importante, a-t-il déclaré.