"Ils n’ont pas le droit d’être divisés": le patron de l’Onu met la pression sur le pouvoir libanais

Antonio Guterres, qui se rendra dans le pays la semaine prochaine, estime qu’il s’agit sans doute du dernier moment possible.

"Ils n’ont pas le droit d’être divisés": le patron de l’Onu met la pression sur le pouvoir libanais
©AFP
Il n'y a aucune possibilité pour le Liban de trouver la bonne voie si les dirigeants politiques libanais ne parviennent pas à comprendre que c'est le moment, probablement le dernier moment possible, de se rassembler." La formule...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet