Nouvelle censure en Chine : les joueurs de football tatoués peuvent oublier la sélection nationale

Depuis plusieurs mois, le régime accentue sa censure pour mettre fin à des tendances jugées vulgaires.

Nouvelle censure en Chine : les joueurs de football tatoués peuvent oublier la sélection nationale
©AFP
Julie Renson Miquel, pour Libération
Il ne fait pas bon arborer un peu d'encre sur la peau au pays de Xi Jinping. Désormais, cela peut même vous priver d'une sélection nationale. Le ministère des Sports chinois a en effet décidé d'interdire les tatouages à ses footballeurs. Et pour ceux qui ont le malheur d'en avoir, il leur faudra… les faire "enlever". Depuis plusieurs années déjà, le ministère oblige les joueurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet